Faire partie d’un groupe d’échange professionnel

Faire partie d’un groupe d’échange professionnel

Frédéric Lens: «J’ai eu de très bons retours sur le Club, alors j’ai décidé de franchir le pas.»(Photo: F3C Systems)

Écrit par Paperjam Club
Publié le 15.10.2019

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: F3C Systems.
Présentation en trois questions.

Pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société? 

Frédéric Lens. – «F3C Systems est une société spécialisée en outsourcing IT dédiée aux petites et moyennes entreprises. Faire bon usage des dernières technologies et systèmes peut faire une énorme différence pour les PME, que ce soit en termes d’efficacité, de performance, de sécurité informatique et de réduction des coûts d’exploitation.

Mon objectif est d’aider ces entreprises à résoudre leurs problématiques IT en utilisant les outils les plus récents, de manière économique et sécurisée. Notre modèle économique se base sur un forfait mensuel disponible en toute transparence sur notre site web. Nous fournissons également des conseils sur l’environnement informatique optimal en fonction de la structure et de la taille de l’entreprise.

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«J’ai eu de très bons retours sur le Club, alors j’ai décidé de franchir le pas. J’apprécie l’idée de faire partie d’un groupe d’échange professionnel à la fois pour bénéficier des dernières actualités tout en enrichissant mon réseau. Cela présente également de nombreux avantages, tels que l’accès à une grande variété de formations gratuites, ce qui est unique au Luxembourg.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«J’aimerais partager ma passion et mes connaissances avec les membres du Club, mais aussi apprendre de mes pairs. Grâce à F3C Systems, j’espère pouvoir démocratiser les services informatiques à la pointe de la technologie pour les petites et moyennes entreprises. Notre offre ne nécessite aucune expertise ou connaissance informatique et son coût est aujourd’hui accessible à tous. 

Mais c’est surtout au sujet des aspects de la sécurité informatique que je souhaite communiquer: les start-up et les PME doivent comprendre que cet aspect des technologies de l’information n’est pas seulement un coût, mais bien un véritable ‘business enabler’ – et que des solutions adaptées à leurs besoins existent.»

Close Menu